« Transmettre par la musique ce que la vie m’apporte tous les jours, 

est ma plus belle vocation »

 

Née à Gand en 1977, Tatiana Babut du Marès se tourne vers la musique dès l’âge de 5 ans, et poursuit ses études de flûte à bec, piano et hautbois aux Académies de Braine-l’Alleud et Waterloo en Belgique, puis aux Conservatoires Royaux de Musique de Bruxelles, en flûte à bec et piano dans les classes de Frédéric de Roos et Daniel Blumenthal. Première Lauréate ou Finaliste de plusieurs concours (Jeunes Solistes de la RTBF, Jong Tenuto de la VRT, Concours International de Duos à Soumagne, SONBU d’Utrecht, Jeune Soliste Prometteur du Blokfluitfestival Mechelen, Lucien Würmser de Paris, Concours International de Musique Ancienne Musica Antiqua Bruges), elle obtient d’emblée la reconnaissance de son pays et est invitée en tant que soliste à jouer avec l’Orchestre Symphonique de la Radio Télévision Belge, le Quatuor de la Monnaie, l’Orchestre de Chambre de la Chapelle Musicale et celui de Waterloo (actuellement I Virtuosi di Waterloo). Elle enregistre avec ce dernier ses deux premiers CD, en 1998. Eprise du répertoire de la musique ancienne, dans lequel la flûte à bec  est élégamment représentée, et heureuse d’y apporter sa touche personnelle, elle monte ses propres projets à partir de 1996, et amorce ainsi une carrière de directrice artistique en plus de celle d’interprète.

 

 

En raison de cette nouvelle vocation, elle renonce au poste de conférencière à l’Institut Supérieur de Musique et de Pédagogie qu’elle occupe en 2003-2004 et se rend à Genève où, ayant obtenu des bourses d’études, elle s’installe à partir de 2004 pour se spécialiser dans les musiques historiques au Département de Musique Ancienne de la Haute Ecole de Musique de Genève (HEM), auprès de Gabriel Garrido entre autres. Elle fonde l’ensemble La Battalla, qui devient le laboratoire de conception et de développement de ses projets au gré de l’approfondissement de ses connaissances. Dès ses débuts, l’ensemble reçoit des retours et critiques très positifs de la presse, et fait l’objet d’enregistrements live des radios Klara et Musiq’3, et plus tard de Radio Cité Genève et de la Télévision Suisse Romande. Elle rejoint l’ensemble révolutionnaire et mondialement reconnu « Elyma »  (Gabriel Garrido), dans des productions d’opéras qui tournent dans les Grands Théâtres de Belgique, des Pays-Bas et de France.

 

 

Après avoir obtenu en 2006 un Master en Interprétation Spécialisée, elle part pour l’Argentine en indépendante, où elle reste jusqu’en 2009 et y développe des activités de recherche sur le baroque colonial et la musique traditionnelle latino-américaines, donne des concerts et pas moins de 7 masterclasses et cycles de conférences à Buenos Aires, Mendoza au Teatro de la Independencia et Rosario. Elle est également sollicitée par des groupes de musique ancienne de la nouvelle génération prometteuse, notamment Cappella Mediterranea (Leonardo Garcia Alarcon) et Clématis (Stéphanie de Failly) pour des concerts dans toute l’Europe et des tournées en Bolivie et au Mexique. Elle enregistre avec eux pour les labels Ambronay et Ricercar.

 

 

Le fruit de ses recherches donne le jour à de nouvelles programmations avec La Battalla, qui fait le lien entre la musique ancienne et la musique de tradition orale. Après une tournée en Belgique (2010) et en Suisse (2011), elle enregistre le CD Baroque Métis sous le label Cordes et Ames en 2012, avec le soutien de la Communauté Française de Belgique.

 

 

Elle décroche deux nouveaux Masters en Pédagogie Musicale (2010) et, Maestro al Cembalo (2014) qui lui ouvre les portes de la direction depuis le clavecin. Dans la foulée, elle fonde Pegasus en 2013, dans lequel elle cumule les fonctions de directrice artistique et de chef de chœur et d’orchestre. En 2014, elle prend également en charge la direction du Chœur des Enfants de St François de Sales à Genève, qu’elle associe rapidement à des productions avec Pegasus, partageant ainsi l’héritage de la musique ancienne avec tous. Sa présence en Suisse lui permet de se produire dans les grandes salles en tant que soliste avec l’Orchestre de Chambre de Genève, celui de Lausanne et Geneva Camerata (David Greilsammer), et plus récemment avec l’Orchestre de la Suisse Romande dans la production de l’opéra Alcina au Grand Théâtre (2016).

 

 

Depuis 2015, La Battalla et Pegasus ont une place dans le paysage musical genevois, et ont noué une étroite relation avec les Paroisses St François de Sales et St Martin d’Onex. Ils reçoivent également l’attention des télévisions locales de Lancy et Canal Onex pour les concerts qu’ils proposent.

 

 

Elle retrouvera la scène belge avec La Battalla et en récital pour la saison 2016.

 

 

Télécharger la BIO en format pdf

Télécharger le CV complet en format pdf

icon zipbox 128  

Télécharger le fichier zip des photos de portraits de Tatiana Babut du Marès

icon zipbox 128  

Télécharger le fichier zip des photos de portraits de Tatiana Babut du Marès - récital


 
 

 
 
log stanley schwarz eng 300-1

 

Logo-federation-wallonie-bruxelles

 

636431-500px-logo loterie romande svg

 

GE